Sur les rails...

de la "réserve parlementaire"

Le train de Sénateurs...File, file...

Lundi 28 février 2011, par Félix // La vie du village

"La chambre régionale des comptes vient de révéler, écrit le journal "L’Oise Hebdo" dans son édition du 23 février 2011, l’ampleur de la dotation personnelle de Philippe Marini, Maire de Compiègne..."

-Cette pratique de "La réserve parlementaire" est, oh combien ! opaque (le secret ou, pour le moins, le manque de transparence) ; inéquitable (selon que vous soyez...) ; clientéliste (je favorise et en échange...)

Lors du dernier Conseil Municipal, le 04 février, les sommes accordées au titre de la réserve parlementaire, par Philippe Marini ou Jean François Mancel, sont (précaution de style !), pudiquement dénommées "subvention au titre de l’état".

- Pourquoi ne pas appeler, un chat...un chat ; "réserve parlementaire"...cet argent attribué, et cet argent...de l’argent public ?

L'Oise Hebdo du 23 février 2011 {JPEG}

Le regain d’activité de nos sénateurs s’explique en raison...des prochaines élections sénatoriales, en septembre de cette année, car...

Les sénateurs sont renouvelés par moitié tous les 3 ans, pour une durée de 6 ans. Ils sont élus par un collège de grands électeurs de chaque département. Le vote est obligatoire pour les membres du collège électoral.

Mais...Qui sont "ces" grands électeurs ?

- Les députés, Les conseillers généraux et les conseillers régionaux ;

- Les délégués des conseils municipaux, représentant, à eux seuls, 95% du collège

Le nombre de délégués des conseils municipaux, varie selon la population de la commune :

- de 1 à 15 délégués dans les communes de moins de 9 000 habitants ; tout le conseil municipal (de 29 à 69 délégués) dans les communes de 9 000 à 30 000 habitants.

3 délégués pour les communes de 500 à 1499 habitants : c’est le cas de Jouy sous Thelle.

Mode de désignation de ces 3 délégués :

- Ces délégués, ainsi que leurs suppléants, sont désignés par les conseillers municipaux au scrutin majoritaire à 2 tours.

2011, année d’élection sénatoriale dans l’Oise. Pour être élu, battre la campagne ne suffit pas toujours. On a beau se donner sans réserve... Avec réserve (parlementaire) : ça aide !