NON à l’Agence Postale Communale

Le corbeau et le renard

Une fable présentée par La Poste

Samedi 12 juin 2010, par Association "Touche pas à ma Poste !" // Association "Touche pas à ma Poste !"

Ce mercredi 9 juin 2010,à 19h30, le Maire tenait à la mairie, avec le Conseil Municipal et 2 responsables de La Poste, une réunion destinée à "discuter ensemble de l’avenir de notre bureau de Poste et de la création éventuelle d’une Agence Postale" (Communale).

La réunion se borna uniquement, pour les responsables de La Poste, à nous ’vanter" les vertus d’une A.P.C. parée, pour cette occasion, de ses plus beaux habits.

A la question de savoir ce qu’il adviendrait si le Conseil Municipal refusait la transformation du bureau en une A.P.C., Les responsables de La Poste ont répondu, clairement :

- Ça ne change rien. Vous gardez votre bureau. La transformation ne peut se faire que par une délibération du Conseil Municipal.

Conviés par Le Maire nous étions, pour la présentation d’une "fable" écrite par La Poste. Une fable jouée et sur-jouée à moult communes de l’Oise.

- Le rôle de Maître "Renard" est joué par La Poste ;
- Celui de Maître "Corbeau" par le Conseil Municipal.

La représentation peut commencer.

Le public et l’association se trouvent, eux, à l’extérieur, sur le parking de la mairie.

Place au spectacle

La fable se déroule dans une commune rurale dotée de nombreux commerces. Le rideau s’ouvre. Deux personnages sont sur scène, qui se font face :

Maître"Corbeau" qui tient dans sa commune...un bureau de Poste ;

Maître "Renard" qui, par l’odeur alléché, veut lui faire lâcher son bureau de Poste.

Le renard s’avança vers le corbeau et lui tint à peu près ce langage :

- "Et bonjour Monsieur du Conseil Municipal, que votre village serait joli avec une A.P.C. ; c’est bien mieux qu’un bureau de Poste ; que des avantages : 15 heures d’ouvertures par semaine ; vous pourriez ouvrir le samedi...Que du bonheur !"

À ces mots le corbeau ne se sent plus de joie ; et privé, par tant de flatterie, de tout esprit critique, confiant, il ouvre sa commune, et laisse tomber son bureau de Poste.

Le renard s’en saisit et dit :

- "Mon bon Monsieur du Conseil Municipal, apprenez que tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute, cette leçon...."

À ces mots, de l’extérieur de la salle, fusent des cris de "NON, non, non, à l’Agence Postale Communale" accompagnés de sons de cornes de brume.

Rideau. Fin de la représentation.

Le Conseil Municipal, en ordre dispersé, sort, jurant...

- Mais non ! Cette fois, la fable ne se terminera pas là, Monsieur du Renard. L’association "Touche pas à ma Poste !" mettra toutes ses forces et toute son énergie pour que cette leçon donnée par le renard au corbeau, connaisse une autre fin...

Une fin de non recevoir à ce marché de dupes.

Nota : Entre 11h30 et 12h30, le jeudi 10 juin : les 4 panneaux "Touche pas à ma Poste !" posés aux entrées du village ont été enlevés. La chaîne cadenassée a été sectionnée.

Côté Auneuil de la rue de la Poste, la chaîne, le cadenas, le maillon sectionné et les liens (voir photo) se trouvaient dans les herbes (du travail...pas propre !) [1]

JPEG - 1.7 Mo

L’objectif de garder notre bureau de Poste et d’obtenir l’ouverture du samedi, acté par une délibération du CM, votée à l’unanimité, le 11 décembre 2008, ne serait-il plus d’actualité ? Ne ferait-il plus consensus ?

Si, toujours nous répond monsieur le Maire. Mais alors...pourquoi cette opération, de dépose (pas très élégante) des panneaux de l’association ?

Nota : L’association, comme chaque année, sera présente sur la foire à tout de Jouy sous Thelle.

P.-S.

Le Conseil Municipal :

- Considérant que les conditions financières et matérielles d’une création d’Agence Poste Communale sont insuffisantes pour maintenir un service de qualité et constituent ainsi un transfert inacceptable de charges ;

- Affirme son attachement à un service public postal de qualité et de proximité ;

- Refuse expressément la fermeture du bureau de Poste de JOUY SOUS THELLE.

Question :qu’est-ce qui aurait changé, depuis cette délibération, qui nous autorise à "Lâcher" notre bureau de Poste ?