Consultation de la population

Alice au pays des...de Jouy sous Thelle !

Et loin des merveilles

Jeudi 8 avril 2010, par // // Collectif Salle des Fêtes

Il était une fois...Dans un village de l’Oise, une histoire de salle des fêtes, ou l’on ne pourra plus faire la fête !

Pour beaucoup de villageois, anciens et nouveaux habitants du village, le coût de la réhabilitation de cette salle leur semblait « un peu...beaucoup...passionnément, élevé » pour l’utilisation que l’on pourrait en faire !

La municipalité n’a pas cru bon de demander l’avis de la population. La population, elle, demande à la municipalité et au Maire de pouvoir donner son avis.

Comment se faire entendre ?

- S’exprimer lors des questions ouvertes au public, lors du conseil municipal ?

Il n’y a plus de questions du public

- Demander aux conseillers de faire mettre à l’ordre du jour la consultation de la population ?

Il n’y a plus de questions diverses pour les conseillers.

- Que cette demande soit posée en question orale, dans le cadre du "Tour de table" ?

Monsieur le Maire et la majorité des conseillers ne prennent pas en compte les questions orales (d’ailleurs : elles n’apparaissent plus dans le compte rendu !!).

Mais...euréka ! Il existe un moyen légal

- Faire une pétition pour demander la mise à l’ordre du jour du conseil municipal, une consultation de la population ?

C’est ce que nous avons fait : 201 signatures déposées auprès de Monsieur le Maire.

Nous attendions avec impatience la réponse : elle vient de « tomber ! »

JPEG - 550.2 ko
Lettre mairie du 02 avril 2010

Sans commentaires.

- Jugez par vous même !

Comme Alice, à Jouy sous Thelle, nous sommes en un pays étrange, peuplé de "drôles" de personnages, loin du réel...et loin,aussi, du pays des merveilles.

Consulter la population sur un projet de cette importance, d’un coût trés élevé, avec son impact financier pour la commune (voir le budget primitif 2 010) : quoi de plus normal !

Nous ferons une démarche écrite auprès du Maire pour lui demander quelques précisions sur « le tri très sélectif », avec des critères inventés et inventifs qu’il applique aux signataires de la pétition. Nous informerons parallèlement la préfecture.

Notre action continue, pour la faire aboutir, nous faisons appel à ceux que nous n’avons pas pris le temps de contacter pour signer la pétition.

Courage et détermination nous avons !!!