Pour une consultation de la population

çà avance ... Doucement mais... sûrement !

Mardi 26 janvier 2010, par collectif salle des fêtes // Collectif Salle des Fêtes

Suite à notre courrier, nous avons reçu une réponse de la préfecture (voir fichier joint)

JPEG - 225.7 ko

- Nous avons reformuler notre demande d’organisation d’une consultation publique, auprès du conseil municipal ( voir fichier joint).

Word - 22 ko

Certes, notre courrier ne demandait pas explicitement la mise à l’ordre du jour de cette demande, mais une simple prise de connaissance de la loi citée dans le courrier,aurait dû suffire pour, si la volonté y était, mettre la consultation à l’ordre du jour du 29 janvier !

- Bon ! Le fait est que la demande de consultation publique sur le projet de réhabilitation de la salle des fêtes de Jouy sous Thelle ne figure pas à l’ordre du jour du conseil municipal du 29 janvier 2010. Nous nous demandons même si les conseillers municipaux ont été informé de notre courrier et de celui du Préfet !

-Plus de 200 électeurs de notre village demandent cette consultation. Il serait plus que temps, pour notre Maire, d’inscrire cette demande à l’ordre du jour du Conseil Municipal.

A suivre...

1 Message

  • çà avance ... Doucement mais... sûrement ! 10 février 2010 00:58, par Badge

    Si çà avance, ce n’est pas le fait du conseil municipal !

    Je me demande comment une majorité du conseil fait pour ignorer l’opinion publique et adopter la politique de l’autruche ! Quel intérêts défendent-ils en ignorant les dossiers ?

    Comment ne pas se poser la question des dépenses communales : aucun compte n’est demandé au maire sur les délégations qui lui ont été accordées !

    confiance oui ! Mais pas aveugle !

    C’est les impôts des citoyens que diable !

    Prendre un peu de temps pour réfléchir comment disposer des impôts, qu’ils soient communaux, départementaux, régionaux ou nationaux c’est quand même nos impôts ! c’est bien la moindre des choses que nos élus ont le devoir de respecter !

    Non, à Jouy sous Thelle, poser une question relève du crime de lèse majesté !

    Alors oui,oui,oui au collectif.

    Quelle autre solution avons nous pour nous faire entendre que de demander à la population de s’exprimer par la voie d’une consultation publique, cela avant que le conseil municipal nous mette dans une situation financière sans retour pour un projet qui est loin de faire l’unanimité.