Réunion du conseil municipal du 13 mars 2014

Les noisettes de l’écureuil

Samedi 15 mars 2014, par Félix // Réunions du CM

Mais où sont passées les noisettes de l’écureuil ?

JPEG

Ce qui nécessitait de convoquer une réunion du Conseil Municipal à 10 jours des élections ?

Rien, qui ne puisse attendre ? Et bien si !

- Le jugement de l’affaire FISSIER / Commune de Jouy sous Thelle

La commune, ou du moins ceux - dont le Maire - qui était pour la conservation par la commune, de ce droit de passage, ont gagnés en 1ère instance. Deux observations :

- Le Maire semble ne communiquer sur les jugements des tribunaux, seulement, et seulement si, il a gagné. Cherchez donc, à l’ordre du jour d’un conseil municipal, le jugement du tribunal administratif, prononcé le 16 avril 2013 ! ICI

- Y aura-t-il appel de la plaignante ? C’est possible. A suivre...

Le compte administratif 2013

Avant l’arrivée d’une nouvelle équipe municipale en 2014, faire voter le compte administratif de l’année précédente, par l’ancien conseil, et ensuite le rendre public, est normal, mais non une obligation. Alors allons voir ça...

Le maire nous annonce "triomphalement", pour 2013, environ :

- 270 000 € d’excédent budgétaire (ce qui est exact !), à reporter sur 2014 ;

Un résultat séduisant, aux relents électoralistes. Mais, le diable prenant toujours malice à se cacher dans les détails, "on" oublie, cependant, de nous préciser :

La commune à "hérité" de rentrées d’argent exceptionnelles, depuis 2008, à savoir  :

- 129 000 € de la part de la CCVT (participation à notre dette résultant de la dissolution de notre ancienne communauté de communes) ;

- 165 000 € de la vente d’un pavillon à Beauvais, légué par Mme Séressia, à notre commune ;

- 100 000 € du déblocage d’un placement en trésorerie, provenant d’un emprunt souscrit en 1999 pour la construction d’une salle des Fêtes neuve, au stade, dont la construction a été annulée en 2001 ;

- 100 000 € d’un emprunt contracté en 2012, pour boucler le budget d’investissement.

Au total, environ 500 000 € de rentrées exceptionnelles dans les caisses de la commune.

Supposons que vous "HÉRITIEZ" DE 500 000 € et que...

6 ans après il vous reste 270 000 € sur cet héritage....Ben ???

Il faut, raison garder.

P.-S.

De plus, début 2008, un nouveau conseil s’est mis en place. Et comme à chaque fin d’exercice, il restait de l’argent de l’exercice 2007, dans les caisses de la commune. Alors...

Répondre à cet article