Au RPI de Senots, Fresne, Fleury, Fay, Fresneaux et Tourly

Manger à la cantine : un luxe !!

Des élus à la fibre pas très sociale

Dimanche 6 janvier 2013, par Félix // Autres communes...d’ici et d’ailleurs

"Je préfère manger à la cantine, avec mes copains et mes copines... au moins, je suis sûr de rigoler un bon coup."

Heu...Ben, à près de 9 € le repas : mes parents, eux, ne rigolent pas du tout !!

MP3 - 964.6 ko

Dans les écoles primaires, la restauration scolaire est un service municipal. Son fonctionnement et son coût sont assurés par la commune.

Pour les parents d’enfants scolarisés, le prix de la cantine est une dépense contrainte ; une charge financière non négligeable. Dépense qui impacte fortement le pouvoir d’achat des familles, bien malmené par les temps qui courent. Qu’on en juge :

-À Senots, après le projet du M3 d’eau à 9 €, voici le repas de cantine scolaire qui grimpe aussi à près de 9 € !!! Sur quelle planète, située à des années lumières des réalités économiques, vivent ces élus communaux pour cautionner une telle politique familiale ?

Dans le RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) de ces 6 communes, le prix du repas à la cantine se monte à :

- 5,65 € pour Fleury ; 5,85 € pour Fresne l’Equillon, Fay-les-Etangs et Tourly ; et...palme de la politique familiale de ces 6 communes : 8,65 € pour Fresneaux Montchevreuil et Senots (dont le Maire est président de la CCVT).

Nous sommes loin, dans ces communes, dont certaines se targuent d’avoir la fibre sociale, du prix moyen de 2,70 €. Les Maires, pour la plupart, atteints par la mégalomanie, sont plus préoccupés par leur folie des grandeurs et du paraître, que d’avoir une politique sociale.

- Les tarifs pratiqués dans ces communes sont difficilement supportables pour la majorité des familles et même carrément insupportables pour certaines. Mais...

Mais, un jour...Il y a des habitants qui se révoltent ; des familles qui osent dire STOP ! Et agir. Réclamer un peu plus de justice et de solidarité. Dans l’Oise Hebdo du 02 janvier 2012 :

JPEG

Et dans le Courrier picard :

http://www.courrier-picard.fr/courr...

D’après le site cantinescolaire.net : http://www.cantinescolaire.net/Prix...

Le tarif est librement fixé par la collectivité compétente depuis le décret du 29 juin 2006. Mais il ne peut dépasser le coût du service rendu y compris les investissements mais moins les subventions reçues de toute nature - Ouf ! Il peut être aussi modulé selon le revenu et le nombre de personnes du foyer - le plus souvent selon le quotient familial. L’évolution du tarif est librement décidée par la collectivité.

En Primaire, le prix payé par les familles varie selon les communes entre 0,13 €, tarif le plus bas à Paris (5,10 € pour le plus élevé), et 6 €. Un repas est facturé aux familles en moyenne 2,70 € en Primaire et 3,30 € en Secondaire. (À Jouy sous Thelle le prix du repas est de 3,60 €).

En ajoutant les frais d’électricité, d’eau, d’entretien, ... et l’ensemble des frais de gestion, on obtient un prix de revient d’environ 6,4 € à 7,50 € par repas en primaire et jusqu’à 10 € au collège et au lycée.

On voit bien - avec ces différences de tarifs pratiquées -, que dans une commune, le prix, plus ou moins élevé du repas de cantine, témoigne de l’importance - plus ou moins élevée également -, que la commune accorde à la politique familiale.

P.-S.

A ce sujet : voir dans la rubrique "Brèves" :

- Le reportage de FR3 Picardie, à la cantine de Fresne l’Eguillon (taper "cantine de fresne" dans la fenêtre "Rechercher", en haut à droite, et...GO !) ; ou (La vidéo demande un peu de temps à se charger) :

http://www.jouy-sous-thelle.org/IMG...

- Et le 28 mars 2013, aux infos de Europe1 : cantine Senots ; rapport du défenseur des droits...